1. >Légumiz
  2. >A poêle, les légumes !

Pas besoin d'avoir le matériel ou les compétences d'un chef pour manger gourmand, sain et varié : il suffit de : 1/ une poêle, 2/ une plaque de cuisson, 3/ des légumes frais, surgelés ou en conserve. Allez, c'est l'heure des poêlées de légumes tout-terrain !

Les poêlées de légumes ont tout bon

Les poêlées de légumes, c'est plein de vitalité, c'est rapide et c'est simple comme bonjour : on fait dorer des légumes dans une poêle avec un peu de matière grasse, ainsi que des assaisonnements ou condiments pour booster les saveurs (épices, herbes, jus d'agrumes, sauce soja, câpres, tomates séchées hachées...). La cuisson se fait à feu vif et sans couvercle pour obtenir des légumes croquants – en commençant par ceux qui nécessitent un temps de cuisson un peu plus long –, ou à feu doux et à couvert pour un résultat fondant.

 

Quels légumes utiliser ?

Tous les légumes ou presque se prêtent à l'exercice. Rondelles d'oignon, de carottes ou de courgettes, fleurettes de brocolis ou de chou-fleur, lamelles de poivrons, de champignons ou de fenouil, cubes de courge ou de pommes de terre, petits pois écossés ou haricots verts équeutés : on pense à les laver, à les préparer et les découper avant de se lancer. Le bon plan, ce sont bien sûr les légumes surgelés prêts à l'emploi. Pour faciliter la vie des plus pressés, Bonduelle propose même de délicieuses poêlées surgelées déjà cuisinées (rustique, paysanne, méditerranéenne, champêtre...), ainsi que des légumes en conserve à poêler en seulement 3 minutes, sans besoin d'égoutter et sans ajout de matière grasse (le plus difficile, c'est de choisir entre la printanière, la provençale,  la parisienne,  la champêtre  et la méridionale !).

La poêlée-repas passe à table

Un cran au-dessus, on cuisine carrément tout le repas dans la même poêle, que l'on pose directement sur la table pour un festin complet et équilibré. Des restes de poulet, de pâtes, de riz ou de semoule ? On les recycle en les ajoutant à la poêlée de légumes – vive la cuisine anti-gaspi –, à la façon d'une paella revisitée. Côté féculents, on pense aussi aux légumineuses en boîte (pois chiches, haricots, lentilles). Autre possibilité : la (très) tendance « chakchouka », qui consiste à creuser des petits « puits » dans une poêlée de légumes, en fin de cuisson, pour y casser des œufs entiers. On laisse alors cuire quelques minutes de plus avec un couvercle, en gardant les jaunes des œufs bien coulants. On n'oublie pas de saupoudrer de persil, de coriandre ou même de feuilles de roquette avant de servir. Un délice avec du pain pour saucer !

 

Rejoignez-nous