1. >Légumiz
  2. >5 bonnes raisons de manger des choux!

Vert, blanc, rouge, fleur, rave, frisé, chinois, de Bruxelles, romanesco... : savez-vous manger les choux ? 5 arguments imparables pour vous régaler tout l'hiver avec des choux pour tous les goûts !

1. Ils sont délicieux

Ils n'ont pas une réputation très glamour – merci les souvenirs de cantine –, mais qui peut vraiment résister à un gratin de chou-fleur onctueux et doré, un coleslaw à la mayo (au rayon traiteur chez Bonduelle), une belle choucroute garnie ou une salade de chou rouge aux pommes et aux noix ? Crus ou cuits, les choux se prêtent à toutes les envies et à tous les âges. Le brocoli, dont la douceur plaît aux plus petits, peut même être proposé en purée dès le début de l'alimentation solide. Quant au chou-fleur, on peut bien sûr le déguster cuit (vive le chou-fleur en fleurettes précuites vapeur de Bonduelle, prêt en 3 minutes au micro-ondes), mais aussi cru, sous forme de fleurettes à tremper dans une sauce, ou encore râpé et cuisiné comme un taboulé. Et tout récemment sous forme de riz chez Bonduelle, à retrouver au rayon surgelés.

2. Ils sont bon marché

Frais ou surgelés, non seulement les choux ne sont pas chers du tout, mais ils permettent souvent de couvrir plusieurs repas : le quart d'un beau chou rouge compose une salade pour 3-4 personnes ! Ingrédients incontournables de nos cuisines populaires depuis de nombreux siècles, ils font l'objet d'un magnifique répertoire de recettes familiales et économiques : soupes, potées, salades, gratins…

3. Ils sont riches en vitamine C

Une portion crue de chou-fleur contient presque autant de vitamine C que la moitié d’une orange, et 250 g de chou vert cuit couvrent pratiquement ¾ du besoin quotidien d’un adulte en vitamine C ! Les autres vitamines ne sont pas en reste. Ainsi, le brocoli possède une densité nutritionnelle très élevée : il est riche en vitamine B9, même lorsqu’il est cuit ou surgelé comme dans la gamme Bonduelle. Il  contient aussi de la vitamine B5 (uniquement cru) et de la vitamine B6 (seulement quand il est cuit).

4. Ils préviennent le cancer

De nombreuses expérimentations menées depuis une vingtaine d’années, tant sur l’animal que chez l’homme, confirment l’action bénéfique d’une consommation régulière de chou dans la prévention du cancer du côlon et de l’estomac, mais aussi du cancer du poumon et de l’œsophage. Leur secret : les isothiocyanates, des molécules présentes dans les crucifères.

5. Ils sont disponibles presque toute l'année

La saison de la plupart des choux s'étale de l'automne au printemps. Seul le petit chou de Bruxelles, exquis quand il est cuisiné tout frais, est un véritable légume du froid : on le trouve sur les marchés de septembre à décembre, même si certaines variétés tardives sont encore disponibles dans les linéaires jusqu’en mars. Et en été, en cas de grosse envie, il reste toujours les surgelés !

Rejoignez-nous