1. >Legumiz
  2. >Comment se debarrasser naturellement des pucerons

Les pucerons, qui vivent en colonies, affaiblissent les plantes en ponctionnant leur sève. Ils favorisent aussi l'apparition de certaines maladies. Heureusement, il existe plusieurs techniques préventives ou curatives pour les éloigner ou les éliminer du potager.

may_2019_legumiz_11_how_to_naturally_get_rid_of_aphids_web_01

1. Les insectes auxiliaires

Comme la plupart des insectes, les pucerons ont des prédateurs naturels, notamment les coccinelles, les perce-oreilles, les chrysopes ou les syrphes. Les coccinelles, par exemple, dévorent des dizaines de pucerons chaque jour, et encore davantage quand elles sont à l'état de larve ! Vous pouvez les acheter en jardinerie et les attirer naturellement en favorisant la biodiversité dans le jardin.

2. Les plantes complices

Du côté des végétaux, il existe des plantes « hôtes » qui attirent les pucerons et permettent de les éloigner des légumes, notamment les capucines : non seulement ces fleurs orange sont très jolies, mais les bébêtes indésirables en raffolent. N'hésitez pas à en planter en bordure du potager. A contrario, les pucerons n'aiment pas les odeurs fortes des aromatiques qui jouent alors le rôle de plantes répulsives, par exemple le thym, la menthe, la sarriette, l'aneth ou le basilic. En bonus, vous pourrez les utiliser dans votre cuisine.

3. Le jet d'eau

Si, malgré les mesures préventives, les pucerons s'installent confortablement sur les plantes, place aux grands moyens. Le premier d'entre eux est mécanique : il s'agit tout simplement de la pression de l'eau ! Quand ils sont en pleine activité, les pucerons sont « accrochés » aux feuilles ou aux tiges grâce à leur stylet, qui désigne la pièce buccale leur permettant de sucer la sève. Il suffit alors de les asperger avec le jet d'un tuyau (pas trop fort) pour les faire tomber en arrachant au passage leur stylet qui reste accroché à la plante. Efficace et 100 % naturel.

4. Le savon noir

Enfin, en cas d'invasion tenace, le savon noir est un grand classique. Il doit être mélangé avec de l'eau (environ 3 cuillères à soupe de savon noir liquide par litre d'eau chaude, à laisser refroidir ensuite) et pulvérisé sur les parties des plantes colonisées, sans oublier le revers des feuilles. Quand les pucerons sont morts, il ne reste qu'à rincer les feuilles concernées. L'opération peut être répétée huit à dix jours après si nécessaire. Attention, choisissez un savon noir naturel à base d'huile végétale et de potasse, sans parfums ni colorants. Vous le trouverez en jardinerie et dans certains supermarchés.

Rejoignez-nous