1. >Légumiz
  2. >Ddm et dlc sy retrouver dans les dates de conso des emballages

Une date de péremption figure sur la plupart des produits alimentaires. Mais il en existe cependant deux types,

à bien distinguer :

1. La date de durabilité minimale (DDM) ou date limite d’utilisation optimale (DLUO) indiquée par la formule « À consommer de préférence avant ». Elle figure sur les produits en conserve (compote, sauce) ou secs (farine, sucre, légumineuses, pâtes, riz ), ainsi que sur les surgelés : autrement dit, des produits rendus stables dans le temps, par des procédés de conservation variés.On la mentionne sur le couvercle, les côtés ou sur le dessous de l’emballage.

2. La date limite de consommation (DLC) («à consommer jusqu’au») indique la date à partir de laquelle un produit devient impropre à la consommation. Elle ne concerne que les produits frais périssables. Viande, poisson, yaourt, produits laitiers, plats préparés, barquette traiteur, salades sous atmosphère modifiée sont des produits sensibles, riches en eau, potentiellement dangereux pour la santé lors­qu’ils se dégradent, à cause du développement de bactéries indésirables.

Et si elle est dépassée ?

Pas d’ambiguité : les produits présentant une DLC doivent être retirés de la vente une fois la date dépassée. Pour les barquettes traiteur ou sachets de légumes frais, ne prenez pas de liberté avec la date indiquée. Passée la date, il y a risque d’intoxication alimentaire.

 

Les produits secs (riz, pâtes, lentilles…) ainsi que les boîtes de conserve, dont la DDM ou la DLUO est dépassée, ne présentent pas de danger, mais peuvent en revanche avoir perdu tout ou  partie de leur qualité (goût, texture, qualités nutritionnelles…).

Pour les conserves, on peut les consommer environ un an après leur date limite, à condition de les avoir stockées dans un endroit sec et qu’elles ne soient pas endommagées. Si la boîte a gonflé, si une odeur spécifique s’échappe à l’ouverture ou si le produit présente un aspect inhabituel, ne pas consommer ! Pour les surgelés, le produit reste également consommable, à condition d’avoir été bien conservé, sans rupture de chaîne du froid.

Avoir l’oeil sur les dates de péremption est une bonne manière de lutter contre le gaspillage alimentaire : chaque Européen met à la poubelle 173 kg* de nourriture par an  !

*Source 

 

Rejoignez-nous