1. >Legumiz
  2. >Les jardins partages comment ca marche

JOUEZ-LA COLLECTIF

En ville, l’agriculture urbaine se développe. Mais depuis le XIXème siècle, les jardins partagés ont permis de végétaliser les villes… et de découvrir le plaisir de jardiner. Avez-vous des jardins partagés dans votre ville ?

Essaimant dans les grands centres urbains comme dans les petites villes, les jardins partagés n'en finissent pas de prospérer. Zoom sur des oasis de jardinage et de convivialité.

Des jardins familiaux aux jardins partagés

En Europe occidentale, l'apparition au XIXe siècle des jardins familiaux – d'abord appelés « jardins ouvriers » en France – est liée à la Révolution Industrielle et à l'exode rural. Il s'agissait de permettre aux travailleurs des villes et des bassins industriels de cultiver, sur des parcelles individuelles, des légumes destinés à leur consommation familiale. Dans les années 1970, alors que le modèle déclinait en Europe, il fut réinventé de l'autre côté de l'Atlantique et plus précisément à New York, où des espaces urbains délaissés furent transformés en « community gardens* ». C'est sous cette forme communautaire que les jardins partagés regagnèrent le Vieux Continent dès les années 1990, à la faveur de la crise économique et sociale et de la montée des préoccupations environnementales. 

*jardins communautaires

C'est quoi, un jardin partagé ?

Il s'agit d'un jardin géré et animé par des habitants issus d'un même quartier, généralement regroupés en association. Ils s'y retrouvent pour cultiver des légumes, des herbes aromatiques, des fruits ou des fleurs, voire pour produire du miel grâce à la mise en place de ruches. Les terrains, situés sur des friches, en bas d'immeubles ou même sur des toits, peuvent être publics ou privés. L'environnement est une préoccupation centrale : les jardiniers sont encouragés à adopter des pratiques respectueuses des écosystèmes, à préserver la biodiversité, à récupérer les eaux de pluie... Enfin, dans les jardins partagés, les activités ne se limitent pas au jardinage : des animations culturelles, sociales ou éducatives créent du lien social.

Comment participer à un jardin partagé ?

De nombreux réseaux permettent de trouver un jardin partagé dans sa ville ou son quartier : il suffit de s'y inscrire, mais gare aux listes d'attente ! Autre possibilité : créer soi-même un jardin avec d'autres personnes séduites par l'aventure. Il faut alors trouver un terrain libre et adapté aux besoins d'un potager, en s'adressant à une municipalité, un particulier ou encore un bailleur social. Une fois l'organisation arrêtée, l'espace doit être aménagé et la terre préparée pour les cultures, en s'appuyant sur les connaissances des jardiniers les plus expérimentés. Les parcelles peuvent être exploitées individuellement ou collectivement, ou encore de façon mixte, avec à la fois des lots familiaux et des espaces communs. À chacun de trouver la formule qui lui convient !

  • Jardins partagés - article
Rejoignez-nous