1. >Legumiz
  2. >Potager gare aux coups de froid printaniers

Le soleil brille, les oiseaux chantent, les bourgeons bourgeonnent et vous trépignez d'impatience à l'idée de semer et planter les légumes d'été dans votre potager ? Attention aux coups de froid ! En avril et en mai, les grands gels sont passés, mais personne n'est à l'abri d'une gelée tardive. Nos conseils pour protéger le potager quand l'hiver n'en finit pas de durer.

Les gelées de printemps, un défi pour les jardiniers

Au printemps, l'instabilité de la météo est de mise : il n'est pas rare d'alterner entre périodes de douceur et coups de froid. Les gelées de printemps se produisent généralement en avril et en mai. Elles sont certes souvent courtes et moins froides que le gel hivernal, mais peuvent suffire à endommager sérieusement les nouvelles pousses printanières et affecter – voire anéantir – les récoltes à venir. Attention aux coups de froid ! En avril et en mai, les grands gels sont passés, mais personne n'est à l'abri d'une gelée tardive. Nos conseils pour protéger le potager quand l'hiver n'en finit pas de durer.

may_2019_legumiz_01_watch_out_for_cold_weather_in_the_garden_web_01_12255

Comment préserver son potager du froid ?

1) En étant patient

Vous avez sans doute entendu parler des « saints de glace », que l'on fête chaque année les 11, 12 et 13 mai. Autrefois, il s'agissait des saints Mamert, Pancrace et Servais, remplacés, dans notre calendrier actuel, par Estelle, Achille et Rolande. Or, d'après des dictons populaires, il faut laisser passer les saints de glace avant de repiquer les plants en pleine terre, notamment ceux des légumes « du soleil », particulièrement frileux : tomates, poivrons, aubergines, courgettes... Il est même parfois recommandé d'attendre la saint Urbain, le 25 mai : « Mamert, Pancrace, Servais sont les trois saints de Glace, mais Saint-Urbain les tient tous dans sa main », précise ainsi un vieil adage. Bref, au potager, prudence est mère de sûreté jusqu'à la mi-mai, voire la fin du mois en montagne et dans les régions septentrionales. Prenez garde aux nuits fraîches !

may_2019_legumiz_01_watch_out_for_cold_weather_in_the_garden_web_03

2) En protégeant les plantes fragiles

Si vous avez malgré tout tenté votre chance en effectuant vos semis et plantations au début du printemps, soyez attentif à la météo : si la nuit s'annonce froide, mieux vaut protéger les plantes frileuses sous un voile de protection, une cloche ou un tunnel, voire rentrer celles qui peuvent être déplacées. De même, arrosez de préférence le matin et pas en fin de journée.

Rejoignez-nous