1. >Legumiz
  2. >Preparer son potager pour le printemps

BIENTÔT LE PRINTEMPS !

La nature reprend ses droits et bientôt les premiers bourgeons pointeront le bout de leur nez.

C'est le moment pour préparer son potager : suivez le guide !

Pendant l'hiver, le potager s'est presque endormi pour vivre au ralenti. Bichonnez-le dès le mois de mars : en guise de remerciement, il vous donnera de bons légumes jusqu'à l'automne.

1. Nettoyer

Au printemps, les mauvaises herbes se remettent à pousser et le jardin est parsemé de débris, feuillages, branchages et autres résidus arrivés ici au fil des intempéries hivernales. C'est le moment de faire place nette ! N'oubliez pas de composter certains de ces déchets, ce qui vous permettra d'amender le sol au fil des semaines. Si vous avez protégé le sol avec des cartons ou un paillis, vous pouvez les retirer. Grâce à ce grand nettoyage de printemps, votre potager est fin prêt pour accueillir semis et plantations. Petit conseil subsidiaire : vérifiez vos outils et, si nécessaire, nettoyez-les, réparez-les, aiguisez-les... Bref, préparez-les !

2. Chouchouter le sol

La pratique du bêchage en profondeur tend à disparaître, mais il reste important d'aérer le sol, en utilisant une grelinette ou une autre bêche adaptée au jardinage écologique. Procédez avec délicatesse pour décompacter la terre sans altérer l'écosystème souterrain. Vous pouvez apporter à ce sol qui respire des compléments, par exemple du sable si le terrain est argileux, ou encore des fertilisants naturels comme le compost et/ou la fumure. Si vous avez planté des engrais verts après l'été (luzerne, vesce, sainfoin, moutarde, phacélie...), il est temps de les broyer avec une tondeuse puis de les enfouir superficiellement avec la grelinette. Il faudra alors attendre un bon mois avant d'effectuer semis et plantations.

3. Planifier

Envie d'entrer dans le vif du sujet ? Réfléchissez tranquillement à l'organisation de votre potager. Demandez-vous ce que vous avez envie de cultiver cette année, puis songez aux rotations de cultures et aux emplacements : certains légumes printaniers et fugaces vont rapidement céder leur place, tandis que d'autres coloreront toute la belle saison. N'oubliez pas que certains légumes vont pousser haut (par exemple les tomates), ce qui fera de l'ombre sur les copains du voisinage : certains l'apprécient, mais d'autres préfèrent se dorer la pilule sous le soleil. Vous pouvez enfin réaliser vos propres semis en vous munissant de semences, de terre à semis et de godets. Disposez-les à l'intérieur ou à l'extérieur en fonction des variétés et aux conditions climatiques de votre région : gare aux gels printaniers !

Rejoignez-nous