1. >Légumiz
  2. >Protéger le sol de son potager pour l’hiver

On a froid...et le sol du potager aussi ! Pour bien le protéger à la saison froide et profiter de ce temps de repos, découvrez 3 techniques simples et naturelles.

Fini le temps où le potager était abandonné pendant la saison froide ! Tassement, érosion, gelées, pluies qui « lessivent » les sols et forment des croûtes compactes en surface... : en hiver, les parcelles inoccupées ont besoin d'être protégées. En prime, c'est tout l'écosystème de la terre qui dit merci : lombrics, petits insectes et autres micro-organismes peuvent continuer, dans leur cocon préservé, à améliorer et revitaliser le sol en prévision du printemps.

 

1. Le paillage 

 Dans la nature, les terres ne sont jamais à nu, sauf dans les milieux désertiques. Le paillage consiste à reproduire cette protection en recouvrant le sol, dès l'automne, d'une couverture naturelle.

Cette dernière est traditionnellement composée de paille, d'où le nom de paillage ou paillis. Aujourd'hui, on utilise toutes sortes de matières végétales « respirantes », qui se dégradent lentement en apportant de la matière organique, comme des feuilles mortes déposées en couche épaisse. Rien n'empêche d'étendre, au préalable, un peu de compost sur les parcelles surmenées par les cultures de l'été.

 

2. Le carton ondulé 

 Pas de pailles ou de feuilles sous la main ? Recyclez les cartons ! Ceux-ci doivent être de couleur brune, non imprimés et débarrassés des matériaux non biodégradables (rubans adhésifs, agrafes).

Il suffit de les mouiller pour les ramollir, de les étaler sur la terre puis de les lester avec des briques ou des grosses pierres. Mieux vaut enfin ajouter une fine couche végétale au-dessus des cartons pour un résultat esthétique et un paillage plus efficace. Les vers de terre adorent !

 

3. Les engrais verts

 Enfin, la culture des engrais verts, notamment des légumineuses, a le vent en poupe. Il s'agit de semer, à la fin de l'été ou au début de l'automne, des plantes à croissance rapide qui améliorent la structure du sol et sa fertilité : vesce, sainfoin, lupin blanc, moutarde, phacélie, avoine, luzerne...Pendant la pousse, leurs racines rendent la terre moins compacte et puisent des éléments nutritifs en profondeur. Avant la formation des premières graines, les plantes sont fauchées et laissées sur le sol, où elles forment un paillage efficace. Des plantes à choisir et à associer en fonction de la nature du sol du potager et des légumes plantés sur la parcelle : pensez-y déjà pour l’année prochaine !

 

 

 

Rejoignez-nous