De jeunes fèves de soja venant d’Asie

Le nom edamame (prononcez « é-da-ma-mé ») provient du mot japonais eda (branche) et de mame (haricot). Cet étonnant légume récolté en branches ressemble à un haricot mange-tout dodu dans lequel se sont formées des petites fèves de soja. Les quatres variétés de soja existantes (noir, jaune, vert, rouge) peuvent être utilisées pour réaliser des edamames. Immatures, ces petites fèves sont vertes, tendres et croquantes. Une fois cuites, elles deviennent fondantes comme les fèves européennes. Riches en fibres, protéines, en glucides et en vitamines, les edamames, en tant que légumineuses, donnent un bon coup de fouet à l’organisme. 

Des edamame disponibles désormais en France

Si les fèves edamame sont traditionnellement consommées au Japon, en Corée et en Chine depuis des millénaires, on les retrouve aujourd’hui chez nous fraîches au rayon fruits et légumes des épiceries asiatiques, en conserve ou en surgelés. Elles peuvent être proposées dans leur gousse (comestible) ou écossées. Au Japon dans les restaurants, les edamame sont servies grillées et épicées en guise d’apéritif avec de la bière ou parfois avec les plateaux de sushis. Elles apportent une petite touche de couleur verte dans un buddha bowl ou une poêlée de riz au saumon teriyaki. On réalise même avec des recettes sucrées comme une crème glacée !

Bien préparer et cuisiner les edamame

Cuisinez ces petites fèves asiatiques 4 à 5 minutes (écossées) ou 8 minutes (en gousses) dans de l’eau bouillante salée ou à la vapeur. On peut alors les faire griller à la poêle avec un peu d’huile de sésame et du sel, les ajouter dans une poêlée de riz, les faire sauter dans un wok avec des nouilles, des carottes, du chou chinois. Ajoutez des jeunes pousses de haricots mungo, du gingembre et de la sauce soja et c’est toute l’Asie qui s’offre à vous ! La fève edamame peut se décliner dans des recettes françaises, par exemple, dans une poêlée avec du coulis de tomates, des papillotes de poulet ou de saumon, des œufs, une salade de pâtes, d’asperges et de carottes avec de l’ail et du citron. Les jeunes fèves remplacent les flageolets dans un gigot d’agneau. Enfin, elles se déclinent à l’orientale dans un couscous, un tajine ou peuvent être mixées pour réaliser un délicieux houmous.

Inscrivez-vous à la newsletter
Bons plans, inspiration culinaire et un peu de culture !