Une laitue américaine dans notre jardin

La laitue iceberg fait partie de la famille des laitues pommées de type batavias. Cette variété américaine doit son nom aux caisses de glaces dans laquelle elle était entreposée pour être parfaitement acheminée de la côte Ouest à la côte Est. C’est une belle salade pommée dont on ne récolte que le coeur arrondi, pas les feuilles extérieures. La variété la plus connue répond au joli nom de Reine des Glaces, mais il en existe d’autres comme la Great lakes, la Balmoral ou la Blonde de Paris. Riche en sels minéraux, c’est une salade de longue conservation, parfaitement adaptées aux sandwichs ou aux hamburgers grâce à ses feuilles croquantes et juteuses.

Une culture en vogue dans les potagers

La meilleure période pour les semis est au printemps (d’avril à juin) et en place. Formez un sillon, semez les graines, recouvrez de terre et tassez. Lorsque les jeunes plants forment quelques feuilles, éclaircissez tous les 30 cm pour leur laisser suffisamment d’espace. Comptez 2 à 3 mois d’attente avant de récolter les salades. Il faut arroser souvent pour garder le sol frais et humide. Les semis en automne restent envisageables, mais les récoltes sont moins importantes au regard des températures plus fraîches. C’est une salade facile à préparer. Un conseil (à découvrir en vidéo ou en images sur un blog) : tenez-la entre vos mains, tapez d’un coup sec sur le trognon et retirez-le en le faisant pivoter. Il ne vous reste plus qu’à rincer la laitue et à l’égoutter. Émincez-la en lanières avec un grand couteau ou prélevez ses feuilles.

Pas que des recettes de salade iceberg

Ses larges feuilles craquantes et légèrement incurvées sont utilisées pour enrouler des nems, servir de base à des wraps ou remplacer une petite assiette dans laquelle on peut déposer une salade composée. Certains décorent les plateaux de fromages avec elle. La laitue iceberg apporte une vague de fraîcheur à côté des pommes de terre sautées ou dans les salades composées : avec du foie gras, des noix et une pomme verte, ou du chèvre, de l’avocat et un œuf poché, servies avec une bonne vinaigrette à l’huile d’olive. Elle supporte très bien la cuisson et se révèle délicieuse chaude comme des endives braisées, après l’avoir fait cuire dans une poêle avec une pointe de sucre et d’huile d’olive.

Inscrivez-vous à la newsletter
Bons plans, inspiration culinaire et un peu de culture !